Et pourquoi pas ?

31,00

Un muscat et un sylvaner ? et pourquoi pas ? en plus un mariage hors la loi puisqu’il s’agissait de deux vendanges tardives. Par contre l’effet est étonnant: un tournoiement de rondeurs et de fines acidités. Pour amateurs d’innatendu et d’exceptionnel

Catégories : ,

“Et pourquoi pas”: oser associer si l’on sent que celà pourrait coller et magnifier l’un et l’autre raisin ! c’est la liberté du vigneron

Quelques histoires:
– d’où vient ce vin : d’une parcelle de grand cru au pied du Wineck Schlossberg où muscat et gewurztraminer ont été complantés, du granite désagrégé, en face un sol argileux très lourd sur l’avant du village
– son histoire: coté Grand Cru nous n’avons vendangé que le muscat qui était particulièrement expressif et en surmaturié évidente mais en toute petite quantitée. En face une vigne de sylvaner, et là aussi des arômes très opulents et riches avec une pointe d’acidité bienvenue et très peu de raisins. Essayons de les marier…et ils eurent “beaucoup d’enfants” 250 bouteilles, magnifiques !
– nos suggestions: un très vieux comté sera ravi, viande rouge accompagnée d’une gelée de verjus, partout où une pointe d’acidité peut être relevée

Et aussi:
– temperature : autour de 10 ou plus,
– infos techniques: bouteille de 0,75 cl, de type “bourgeoise”, bouchon liège. Levures indigènes, sulfitage à la mise en bouteille uniquement, vin moelleux.